Quelles maladies infectieuses peuvent endommager notre vision
  • lun, 01/01/2024 - 20:42

KINSHASA, PARIS, BRUXELLES.

Le Soft International n°1599|mardi 2 janvier 2024.

La liste des maladies infectieuses susceptibles d'altérer la vision est longue, et plusieurs d'entre elles peuvent même conduire à la cécité. Heureusement, bon nombre d'entre elles peuvent être prévenues grâce à la vaccination.

 

Au total, 2,2 milliards de personnes dans le monde, soit près d'un tiers d'entre nous, souffrent de troubles de la vision. Vivre avec une vision altérée n'est jamais aisé dans un monde conçu pour ceux qui voient normalement, mais dans les pays à revenu élevé, l'altération de la vision est une incapacité pour laquelle de nombreuses adaptations sociales sont mises en place. Par exemple, les panneaux publics sont traduits en braille, les passages piétons émettent un signal sonore pour indiquer qu'il est sûr de traverser, et des établissements éducatifs adaptés rendent l'apprentissage accessible.

D'autres maladies pouvant causer des troubles de la vision comprennent des maladies pour lesquelles nous vaccinons couramment les enfants, telles que la rubéole, la bactérie Hib (haemophilus influenza b), le tétanos et la coqueluche.

Cependant, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, être aveugle ou souffrir de troubles de la vision est souvent bien plus difficile. De nombreuses personnes vivent dans des logements surpeuplés qui ne sont pas adaptés à la perte de vision. L'accès à l'éducation et à l'emploi devient souvent extrêmement compliqué, et le handicap est fréquemment entaché de stigmatisation.

Environ la moitié des cas de troubles de la vision dans le monde pourraient être évités. De nombreuses affections traitables restent sans prise en charge dans les pays à revenu faible, notamment les cataractes nécessitant une intervention chirurgicale, ainsi que les complications liées à la vision dues au diabète. Pour une proportion importante du reste, les maladies prévenues par la vaccination en sont responsables.

 

1. La rougeole.

La rougeole est depuis longtemps une cause de cécité infantile. La diminution des taux de vaccination contre cette infection virale signifie que les cas augmentent dans le monde entier. Les enfants les plus exposés au risque de cécité sont ceux des pays à faible et moyen revenu, où une faible couverture vaccinale combinée à des carences nutritionnelles peut s'avérer dangereuse. Les enfants non vaccinés et carencés en vitamine A courent un risque particulièrement élevé de cécité due à la rougeole, car le manque de cette vitamine rend la cornée excessivement sèche et endommagée. Le virus de la rougeole peut provoquer des ulcérations et une kératite entraînant des cicatrices cornéennes.Les enfants atteints de rougeole sont particulièrement susceptibles aux infections opportunistes, telles que le virus de l'herpès simplex (HSV). Le HSV peut infecter la cornée, la partie transparente qui recouvre l'avant de l'œil, provoquant une inflammation et des ulcères, une affection appelée kératite. Chez certaines personnes, l'infection guérit sans endommager l'œil, mais des infections plus graves peuvent entraîner des cicatrices de la cornée ou la cécité.

 

2. Le paludisme.

Cette maladie transmise par les moustiques a provoqué 247 millions de cas et 619 000 décès en 2021, la plupart en Afrique subsaharienne. La grande majorité des infections palustres surviennent chez les enfants de moins de cinq ans. Les enfants de cet âge sont également les plus exposés à une forme grave de la maladie appelée paludisme cérébral, où l'infection atteint le cerveau, provoquant des convulsions ou le coma. Bien que cette forme de la maladie soit suffisamment dangereuse pour être souvent mortelle, les survivants peuvent souffrir de cécité, de surdité et de perte de la fonction motrice.

 

3. Le Covid-19.

Dans de rares cas, le virus SARS-CoV-2 a été associé à des occlusions vasculaires rétiniennes - des obstructions des vaisseaux sanguins de l'œil susceptibles d'affecter la vision - selon une étude publiée dans Jama Ophtalmologie. Environ 1 personne sur 80 000 contractant le Covid-19 développera des obstructions veineuses rétiniennes, car le virus a plus de chances de provoquer une coagulation sanguine ; cela peut entraîner une vision floue, voire une cécité totale.

 

4. La typhoïde.

La typhoïde, une maladie intestinale infectant la circulation sanguine et le tractus intestinal, provoque environ 20 millions d'infections et tue environ 161 000 personnes chaque année. Bien que les problèmes de vision ne soient pas courants après une infection à la typhoïde, la maladie peut endommager les vaisseaux sanguins de la rétine, également appelée rétinopathie, provoquant une vision floue et parfois une perte totale de la vision.

 

5. La méningite.

Cette maladie provoquant une infection du cerveau peut entraîner d'importants dommages neurologiques, y compris une perte de la vision. L'augmentation de la pression dans le cerveau due à l'inflammation peut comprimer le nerf optique, endommageant la vision. Cette pression peut également provoquer un papillœdème, une affection dans laquelle le disque optique situé à l'arrière de l'œil gonfle. L'inflammation peut également endommager la rétine, provoquant parfois un décollement, ce qui affecte la vision.

 

6. La varicelle et le zona.

Le virus varicelle-zona est un type de virus de l'herpès provoquant la varicelle et le zona. Le virus peut affecter un important nerf du cerveau appelé nerf trijumeau, dont une partie envoie des informations sensorielles à nos yeux. Une infection à cet endroit peut provoquer une inflammation et des cicatrices de la cornée, entraînant une perte de vision.

D'autres maladies pouvant entraîner des problèmes de vision sont des maladies pour lesquelles nous vaccinons couramment les enfants, telles que la rubéole, la bactérie Hib (haemophilus influenza b), le tétanos et la coqueluche. Deux autres maladies susceptibles de causer des symptômes graves, à savoir Ebola et la dengue, peuvent également compromettre notre vision.

Toutes ces maladies sont prévenues par la vaccination, ce qui signifie que l'immunisation peut non seulement sauver des vies, mais également prévenir le handicap. Pour éviter des pertes de vision inutiles, il est également essentiel, selon les experts en santé, de sensibiliser les gens à consulter des professionnels de la santé en cas de problèmes de vision après une infection, et de les dissuader de recourir à des remèdes maison non éprouvés et potentiellement dangereux pour améliorer leur vision. Par ailleurs, d'importantes initiatives de recherche sont en cours pour développer des vaccins contre des maladies telles que le trachome et l'onchocercose, qui sont des causes majeures de cécité mais pour lesquelles il n'existe pas encore de vaccins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Categories: 

Related Posts