Finance

Airtel, le poids lourd des opérateurs télécoms, s’arrime à la fibre optique

  • ven, 30/08/2013 - 05:40

C’est désormais chose faite. L’opérateur mobile Airtel (de la firme indienne Bharti Aitel) a signé jeudi 29 août à Kinshasa un protocole d’accord avec la SCPT, la Société congolaise des postes et télécommunications, ouvrant la voie à l’arrimage du poids lourd de la téléphonie mobile congolaise à la fibre optique WACS.

Dan Gertler, le Golden Boy des milieux d’affaires, est aussi un homme de cœur

  • ven, 16/08/2013 - 20:32

Il a commencé par le diamant - normal, il est le petit-fils de Moshe Schnitzer, le fondateur de la Bourse de Tel-Aviv du diamant, sans doute l’une des trois plus grandes places du diamant au monde

Autour du min. Kin-kiey, Yann. Ikierski, D-G (à dr.) et Rawlvan Bennet, CEO et Managing Director. DR DR.

Il veut tirer profit du boom, l’Etat va contrôler les flux d’appels au mobile

  • mar, 13/11/2012 - 19:26

Le mobile était trop miné, trop piraté; le Gouvernement a décidé de donner un coup de barre. Trop de millions de dollars éludés pour le Trésor - en dix ans au moins un milliard de dollars! - partis dans des poches des «pirates des temps modernes». Appels internationaux entrants identifiés comme appels locaux.

Malgré la bourrasque, le navire amiral national vogue

  • lun, 23/01/2012 - 19:45

Jamais la sphère économique et financière n’avait aussi bien résisté aux chocs politiques. Jamais les perspectives économiques n’avaient été aussi prometteuses. Jamais le bâtiment public, tiré par le secteur privé, n’avait autant explosé. Jamais le nombre de banques créées par les privés n’avait augmenté aussi sensiblement. Jamais les infrastructures publiques n’avaient autant été construites sur fonds publics depuis l’indépendance. Jamais le pays n’avait mis autant d’argent pour le financement de ses élections. Jamais depuis plus de deux décennies stabilité politique et stabilité économique ne s'étaient autant données rendez-vous comme aujourd’hui.
Le ministre Matata Ponyo Mapon se trouvait le 19 janvier 2012 dans le hall du rez-de-chaussée de son cabinet pour communiquer en première ligne. Tout à son honneur. Malgré des avis de tempête force 10, des pans entiers du pays sont à l’œuvre. L’étranger a soif de la plus exacte information. Le navire amiral national vogue malgré la bourrasque. Le crédit international revient au galop. Le miracle éclot, les finances publiques sont bien tenues. Le franc va. L’art de tenir le gouvernail d’un vaissau par mauvais temps.

Pages