News

A court d’arguments, l’opposition remet le couvert de la révision, sans succès

  • mar, 17/04/2012 - 13:04

Ils avaient voulu rééditer l’exploit de mars 2011 avec le débat sur la révision constitutionnelle. A savoir le jeu de mauvais garçon...
Se sachant perdus au débat intellectuel portant sur le fond, il ne leur restait qu’à jouer le tout pour le tout: empêcher que le débat pourtant règlementaire ne se tienne...

Une province clé pour le partage: le Katanga

  • mar, 10/04/2012 - 09:40

Même le dernier rapport de l’UE est clair: le Katanga et le Bandundu sont la tête de pont de la victoire du 28 novembre 2011 (MOEUE, Rapport final, Élections présidentielle et législatives 28 novembre 2011, in Le Soft International n°1158 daté 1ère éd. 2 avril 2012). Suivent deux autres en importance.

Crime de lèse-majesté, le Palu rejette l’arbitrage de l’Autorité Morale de la MP

  • mar, 10/04/2012 - 09:18

Contrairement aux apparences, le Palu n’a jamais été véritablement un partenaire docile ni pour la Majorité ni pour le Président de la République, Autorité Morale de la Majorité.
Tout au long de la dernière législature, il s’est laissé gaver de lait, de miel, de bonbons, de fromage, de viande, de caviar, de Champagne à gogo, mais rien n’avait été très bon pour lui. Le Palu en réclamait et en réclamait davantage et avait mis plus d’une fois le Président de la République dans l’embarras.

Le Palu en confusion se déchire

  • mar, 10/04/2012 - 09:15

Il se disait parti national, nationaliste, il n’avait jamais eu de cesse de placer nulle personne à aucun poste d’Etat qui ne vienne de l’espace Pende-Ambuun Gungu-Idiofa avec une préférence Pende-Gungu.

LE SOFT NUMERIQUE.

Le Congo face au dilemme de prisonnier

  • sam, 07/04/2012 - 21:01

Dans l’histoire du monde, jamais un peuple souverain n’a été soumis à une conjurée pression injuste de la part de la communauté internationale comme les Congolais. Dans l’histoire du monde, jamais un peuple souverain n’a été soumis à une conjurée pression injuste de la part de la communauté internationale comme les Congolais. En toute évidence, le Congo est victime d’un complot permanent qui le met face au statut de prisonnier.

LE SOFT NUMERIQUE.

Kombo veut tenter sa chance

  • sam, 07/04/2012 - 20:57

Il affiche 75 saisons sèches et Timothée Kombo Nkisi né à Diembi le 26 juin 1936, district de Lukaya, territoire de Madimba, province du Bas Congo, a toujours des luttes à mener. Ce détenteur de deux licences de l’Université de Louvain en Sciences politiques et en Organisation du travail, chef des travaux de l’Université Pédagogique Nationale, porteur d’un DEA (diplôme d’études approfondies) en sociologie générale, n’entend pas se priver d’une aussi belle bagarre que celle du perchoir qu’il veut livrer.

LE SOFT NUMERIQUE.

Le Ticket MP

  • sam, 07/04/2012 - 20:55

Voici la fumée blanche! Le Conclave des Cardinaux peut prendre fin... Le Président de la République aura gardé son secret jusqu’à l’ultime moment, jusqu’à ce mercredi 4 avril en fin d’après midi quand il réunit autour de lui un Bureau politique resserré...

Sur le Bandundu, les experts ont tout faux

  • sam, 07/04/2012 - 20:50

Nul doute, les scrutins du 28 novembre 2011 ont connu moult ratés et jour après jour un consensus paraît se dégager sur l’incompétence sans nom de l’institution organisatrice - la Commission électorale. La poursuite du processus électoral annoncée par le Président de la République qui passe par la tenue des élections provinciales et locales requiert un processus de recrédibilisation de l’institution qui passe par la reconceptualisation de l’organe et par l’appel à un comité plus à l’écoute parce que peu arrogant et moins affairiste et sans doute politiquement moins chargé.

Le PPRD propose une nouvelle reconfiguration politique du pays

  • sam, 07/04/2012 - 20:45

Secrétaire général du PPRD et président sortant de l’Assemblée nationale, l’Hon. Évariste Boshab Mabudj, élu du territoire de Mweka, Kasaï Occidental, a profité des 10 ans du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie pour répondre à son ancien collègue du Sénat, Léon Kengo wa Dondo sur son projet de «nouvelle majorité»

Droit dans ses bottes

  • ven, 30/03/2012 - 08:46

Tout logique! A l’issue de la mission confiée à Charles Mwando Nsimba - celle d’information - et après le dépôt par le démineur de son rapport mi-parcours, le go head a été donné, le Chef de l’Etat dispose d’une majorité composée de 350 Députés. Du coup, en Commandant Suprême des forces, l’Autorité Morale a voulu reconnaître celles-ci. Et lancer le mandat.

Pages