News

Vote du 28 novembre, décryptage

  • mar, 14/02/2012 - 07:15

Comment le pays a voté à la présidentielle? Quelles sont les zones qui doivent être considérées comme les provinces clé, les fiefs électoraux de Joseph Kabila et qui ont fait la décision le 28 novembre 2011? Comment le pays a voté aux Législatives qui sont loin d’avoir dit leur dernier mot?

Quelles équipes

  • ven, 03/02/2012 - 10:38

A la veille du lancement du nouveau mandat présidentiel, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire pour ne pas mettre le pays en péril.
Dieu sait si le Président Joseph Kabila Kabange croit dur comme fer à ce projet qu’il désigne par cette expression qui fait rêver de «Révolution de la modernité» qui doit conduire notre pays au statut de pays émergent.

La Céni du gâchis

  • mer, 18/01/2012 - 15:54

Face au devoir de réflexion, l’homme d’État prend de la hauteur, s’isole pour mieux appréhender le destin qui l’appelle. Procès à charge et à décharge: le luxe inconvenant d’une Céni décevante.

Daniel Ngoy Mulunda Nyanga

Le rôle néfaste des membres du bureau de la Céni

  • mer, 18/01/2012 - 09:13

On les disait indépendants, ils n’ont jamais été aussi dépendants. Dépendants de leurs états-majors! Certains - naïfs - les prenaient pour des apolitiques, les membres du bureau national de la Commission électorale nationale indépendante comme ceux de l’administration de l’institution citoyenne et par effet d’entraînement tous les agents et petits clercs de brousse, étudiants recrutés dans la capitale avant d’être envoyés en mission dans l’arrière-pays, n’ont jamais été aussi politiquement engagés. Tous avaient une obligation de résultat.

Stavros Papaioannou

Hewa Bora Airways, l’ex-patron règle ses comptes

  • dim, 23/10/2011 - 11:05

Il dit s’être fait rouler dans la farine par son ancien partenaire, le Belge Philippe Demorloose, propriétaire des garages ATC, AMCO, DEMAF et Demimpex, qui l’a fait dégager de la compagnie aérienne Hewa Bora après avoir eu recours à des méthodes peu catholiques: mensonges, menaces, jeu d’influence. Résultat des courses: Stavros Papaioannou, l’ancien patron de la compagnie HBA à la base de moult accidents aériens, a accepté un transfert sur son compte bancaire représentant à peine 20% de la valeur de ses parts dans la société! Une vraie escroquerie qui pourrait avoir des suites judiciaires alors que le Rd-Congolo-grec revenu à Kinshasa rumine de rage…

Faustin Dunia Bakarani, député national, élu du Masisi, Nord Kivu. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE

Dunia, le rescapé Tutsi au «Soft»: «Nkunda a reçu l’ordre d’engager la campagne de Bukavu»

  • mer, 10/01/2007 - 10:45

Il est Tutsi, il vient du Masisi, Nord-Kivu. Il a été élu Député national sur les listes de l’ancienne rébellion du MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo. La veille des scrutins, il était encore membre de la rébellion du RCD-Goma - et l’un des fameux «Fondateurs» - mais avait fini par ne plus rien partager avec ce mouvement, nous dit-il. Et il ne s’en cache pas: s’il voulait devenir un jour un élu du peuple, il n’avait aucune raison de rester au RCD. il a donc pris ses clics et ses clacs et s’en est allé. Bien lui en a fait. Faustin Bakarani Dunia est donc Député national. Le seul élu Tutsi de la R-dCongo. Mais surtout, les dernières élections provinciales n’ont permis d’élire aucun autre Tutsi. L’explication, selon lui, vient de la gestion du RCD. Des années durant de gestion de «l’État de l’Est», l’ex-rébellion n’a rien fait qui vaille. Trois ans dans la gestion du pays lors de la Transition, rien non plus.

Bemba fils Mobutu

  • ven, 25/08/2006 - 14:34

Au lendemain de la proclamation des résultats du 1er tour de la Présidentielle de R-dC qui ont confirmé JPBG comme challenger du deuxième tour, «le Soft International» cerne au plus près l’homme qui a fait une impressionnante campagne électorale de séduction basée sur le «nationalisme congolité».

Le siège de la BK devenue NBK. Cette banque fut l’un des plus beaux modèles de réussite des années Mobutu encourageant l’investissement privé national. PHOTOS LE SOFT NUMÉRIQUE.

La Succession Dokolo court derrière le vent

  • mer, 07/06/2006 - 16:19

Ouf! Au moins l’État R-dC dévasté par ses agents, ravagé par les guerres, a-t-il laissé quelques épaves utiles! Les plus précieux documents qui finissaient en effet au marché de l’emballage, peuvent encore être acquis parce que conservés dans certaines administrations soucieuses du lendemain. Comme la recherche chez Google, cela dépend de l’engagement et des clés pour pénétrer dans des espaces aseptisés et protégés. Pour avoir sous-estimé la capacité d’investigation du froid croque-mort recruté par la Banque Mondiale et dont le dernier fauteull a été celui de Mobutu lui-même dont il a liquidé des affaires, la Succession Dokolo est touchée par ce lieutenant Colombo qui creuse Dokolo et creuse sans cesse jusqu’à ce qu’éclate toute la vérité. La succession doit aujourd’hui battre en retraite. Enquête.

À un moment sous Mobutu, l'argent était ramassé à la pelle dans la Capitale Kinshasa et dans l'arrière-pays. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE.

La seconde mort de Dokolo Sanu ou les années fric du Maréchal révélées

  • mer, 24/05/2006 - 16:12

Ce sont les années fric qui ont fait l’arrivée des patrons type Dokolo. À une période des années Maréchal, alors que la Gécamines faisait du milliard de dollars/an en exportant aux usines belges d’Hobokken 450.000 tonnes de cuivre, le fric était pris à la pelle à Kinshasa et dans les principales villes du pays. Des candidats patrons parfumés en bonne compagnie ont surgi du néant pour faire des sous. Dokolo en fait partie. Modèle de réussite à l’ouest quand d’autres faisaient du commerce du manioc, lui, étincelant, brillant de mille feux, a voulu voir loin, très loin. Il a bâti la BK pour pomper du fric en direction d’une multitude de sociétés de son holding n’ayant que ses enfants... mineurs comme... associés. L’incroyable toile démontée.

Le liquidateur Mupepe Lebo, président du Conseil d’administration de la Sggi. PHOTO LE SOFT NUMÉRIQUE.

Dokolo fils et les faux millions des élections

  • mar, 16/05/2006 - 10:38

La fin mouvementée de la maison Kamitatu au parti du «Chairman» le MLC et à l’Assemblée nationale de transition a donné lieu à quelques dégâts collatéraux. Alors qu’il tenait le marteau du Parlement, Olivier Kamitatu Etsu se serait-il montré particulièrement sensible à quelques dossiers, le premier étant celui de la succession Dokolo dont il est un proche? Dokolo Sindika dont la classe dorée kinoise rappelle qu’il a fait un mariage somptueux à Luanda à la cour présidentielle, a-t-il tenté de jouer ses relations angolaises pour peser dans le cours des événements politiques à Kinshasa et promouvoir quelques amis en récompense de quelques «services»?

Pages